Pourquoi faire zinguer un cercueil ?

Publié le : 20 octobre 20213 mins de lecture

Lorsqu’une personne décède en France, sa dépouille doit impérativement être mise dans un cercueil. Les pompes funèbres se chargent de bien fermer le cercueil. Des démarches administratives particulières font partie de ce service. Il arrive que le cercueil doive être zingué. C’est la loi qui l’oblige, mais pour quelles raisons ? 

Décès à l’étranger

Pour qu’un cercueil soit hermétique, les pompes funèbres doivent le faire zinguer. Cette technique consiste à renforcer l’étanchéité du cercueil en y plaçant une paroi métallique qui sera camouflé par un capiton. Plusieurs modèles de cercueils sur meilleures-pompes-funebres.com sont à votre disposition. Ce service est obligatoire lorsqu’un corps doit être rapatrié dans son pays. La législation n’est pas identique dans tous les pays, mais toutes les compagnies aériennes imposent l’emploi d’un cercueil hermétique. Durant le voyage, les gaz de décomposition restent à l’intérieur du cercueil. En France, il n’y a que Paris et Bordeaux qui acceptent la crémation. Si le défunt a choisi ce mode d’obsèques, il est donc recommandé de le faire dans le pays de décès.

Décès causé par une maladie contagieuse

À part le rapatriement du corps d’un pays étranger, le cercueil plombé est aussi indispensable lorsque le défunt a succombé à une maladie contagieuse comme la peste ou le choléra. En effet, ces maladies restent contagieuses même si le porteur est décédé. Le simple fait de toucher au corps ou de respirer l’air qui se mélange au gaz de décomposition risque de contaminer les gens qui se trouvent autour de la personne.

Dans le cas où le défunt a été victime d’un accident grave et qu’une partie ou tout son corps a été gravement endommagé, le cercueil zingué est également obligatoire. Il est difficile de contenir l’odeur du corps décomposé.

D’autres cas d’utilisation de cercueil zingué

À part le rapatriement d’un corps dans son pays d’origine et les maladies contagieuses, l’État peut exiger le cercueil zingué pour d’autres raisons. Les membres de la famille du défunt peuvent être issus des quatre coins du monde. En attendant leur arrivée dans la maison funéraire, le corps peut être conservé dans une chambre froide durant six jours. Celui-ci doit être fermé dans un cercueil zingué. La conservation du corps peut aussi se faire dans un logement familial, un lieu de culte ou un caveau. C’est la loi R2213-27 du 11 avril 2011 qui régit la technique du cercueil zingué. Elle permet aussi de résister à l’humidité.

Plan du site